María Flores

IMAGO SALIS

Visual Anthropology
SCULPTURE-BASED PHOTOGRAPHY / 2021

Cette fusion de la photographie et de la sculpture s’intéresse à la transformation féminine de l’espace en tant qu’acte revendicatif où le sel et l’eau, parmi d’autres éléments alchimiques, auraient été définis tout au long de l’histoire comme la représentation du corps de la femme. Mythes, land art et écoféminisme se rejoignent dans cette série d’images issues d’une conscience écologique et d’une lutte féministe qui vise également à faire ressurgir la mémoire des paludières.

Les images résultantes introduisent une réflexion sur la confluence d’objets spatiaux, mythologiques et socioculturels qui, d’un point de vue symbolique, contribuent aujourd’hui à la définition des archétypes femme-eau, femme-rocher, femme-terre et femme-plante dans le paysage salé de La Malahá, Janubio et Guérande.

Salinas de Janubio, Lanzarote. 1972.
Salinas de Janubio, Lanzarote. 1972.
error: Content is protected !!