María Flores

Paysage, représentations et imaginaire féminin du sel

Ces photographies font partie d’un projet de recherche s’intéressant à la transformation féminine de l’espace en tant qu’acte de développement, où le sel et l’eau, parmi d’autres archétypes, auraient été définis au cours de l’histoire comme la représentation du corps de la femme. Elles accompagnent une réflexion sur la confluence d’éléments spatiaux, culturels et sociaux qui, d’un point de vue symbolique, contribuent aujourd’hui à la détermination et à l’identification de l’archétype « femme-eau » dans le paysage salé, à partir des incrustations et efflorescences présentes à la surface des marais salants. Ici, le paysage acquiert une identité, un genre et une morphologie corporelle.